Nouveau site en ligne très bientôt !

Prendre en note notre nouvelle adresse:
108-5455 De Gaspé, Montréal, Qc, H2T 3B3
Google Maps
T : 514-907-4535


Champ amical
Exposition collective

Du 6 septembre au 4 octobre
Vernissage : samedi 6 septembre à 15 h
Commissaire : Michel Laforest

+

Inauguration du nouveau projet Les Inéluctables
avec Société écran / The Wall Street Journal, Wednesday September 4, 2013 d'Étienne Tremblay-Tardif, présenté dans les bureaux du 6 septembre au 4 octobre

 

Champ amical

Pour souligner la première rentrée culturelle dans ses nouveaux espaces, Occurrence a le plaisir de présenter l'exposition collective Champ amical commissariée par Michel Laforest, incluant les oeuvres de Catherine Beaupré, Jonathan Demers, Philippe Hamelin, Michel Laforest, Leduc-Descôteaux et Julie Tremble. L'exposition se déroule du 6 septembre au 4 octobre. Le vernissage a lieu le samedi 6 septembre dès 15 h.
Soyez des nôtres !

L’amitié est bizarrement peu exploitée en art contemporain. Trop légère l’amitié ? Fade et gentille, elle n’a peut-être pas l’intensité de sa cousine l’amour. Trop compromettante l’amitié ? En ces temps houleux de copinage et de corruption, être ami est d’emblée suspect. Trop anecdotique l’amitié ? Pourtant, la valse quotidienne amicale forge, dans la durée, une des expériences les plus riches et dynamiques qui soit.

Notre champ amical prend diverses formes : le livret, le son, la performance photographiée, l’installation et la vidéo. Toutes les œuvres mettent en lumière les liens qui unissent les amis dans l’espace et dans le temps. Cette présence qui dure crée des temps forts et des temps faibles, des points d’intersections et des postures qui forment un ensemble aux multiples configurations.

Cette proposition est issue d’un intérêt commun pour le monde de l’affect. Dans nos pratiques individuelles, nous explorons les sentiments, la corporalité, la mise en scène et ce, toujours avec une pointe d’humour. Chaque personne a une façon de circonscrire le champ de l’amitié qui lui est propre. Cette collaboration est l’espace idéal pour en identifier les rapports, les constantes et les ruptures.

Plus d'informations sur les projets et les artistes ici.

 


Photo : Caroline Cloutier

Du 6 septembre au 4 octobre 2014, Occurrence vous invite à passer dans son bureau afin de vous initier à son nouveau projet Les Inéluctables. En effet, dans une volonté d’accorder plus d’espace aux artistes, la galerie offrira dorénavant les murs de sa pièce de travail à des œuvres inédites et des coups de cœur. Ainsi, à votre prochaine visite, beau prétexte pour se dire bonjour et jeter un coup d’œil à la « déco » de notre bureau, qui, au gré des Inéluctables se transformera à quelques reprises au cours de la prochaine saison artistique.

Pour faire suite à sa participation au Projet Vitrine 2014, Étienne Tremblay-Tardif inaugure avec nous Les Inéluctables 2014-2015. L’artiste y présentera Société écran / The Wall Street Journal, Wednesday September 4, 2013, une sélection de foulards de soie qui reprennent les motifs de son intervention dans la vitrine du centre à l’été 2014. Des pages de journaux surdimensionnées se voient brouillés par l’intersection de leur architecture texte/image avec une trame graphique interrompue par divers icônes qui s’en détachent en positif et en négatif. Ces objets fonctionnels et performatifs questionnent le rapport des corps-surfaces à l’espace social comme régime d’abstraction.

Le titre Société écran, s’il fait d’abord référence à ces entreprises fictives qui en masquent d’autres offshore, pose également, à partir de l’objet journal, la question à savoir si nos sociétés dans leur entièreté ne deviendraient pas, elles-mêmes, des sociétés-écrans. Le journal contribue-t-il aujourd’hui à la constitution d’un espace partagé ou constitue-t-il plutôt une sorte d’écran de fumée, une dissimulation du réel qui procède par excès d’actualité ?

Étienne Tremblay-Tardif vit et travaille à Montréal. Il détient une maitrise en Studio Arts (Print Media) de l’Université Concordia. À l’automne 2014, il présentera l’œuvre Matrice signalétique pour la réfection de l’échangeur Turcot dans le cadre de la Biennale de Montréal.