• f f

    La Galerie est ouverte du mardi au samedi de midi à 17 h.
    Bienvenue !

    The Gallery is open Tuesday to Saturday, noon to 5 pm.
    Welcome!

    5455 De Gaspé • espace 108
    Montréal, Québec
    H2T 3B3
    T 514.907.4535
    info@occurrence.ca

    Campagne de financement 2017
    Faire un don

    Occurrence reçoit une aide ponctuelle au programme Aide aux projets du Conseil des arts du Canada.

Bettina Hoffmann | Touch

touch4

Du 5 mai au 18 juin 2016

Vernissage le jeudi 5 mai à 18 h
Théâtre physique à 19 h 

Le travail de Bettina Hoffmann se situe à l’intersection de la photographie, de la sculpture, du cinéma, de la danse et du théâtre. Elle chorégraphie des mouvements d’individus dans des espaces construits afin d’examiner les mécanismes sous-jacents des relations sociales, des conflits et de la communication. Son travail est développé et élaboré sous forme de performances et d’installations vidéo afin de souligner les notions de représentation à travers un œil mécanique.

Dans le cadre de son exposition à Occurrence, l’artiste présentera cinq nouvelles œuvres vidéo qui émanent de ces idées. Les deux premières, intitulées Touch et Hold, observent les relations humaines. Dans ces installations vidéo, des individus rassemblés dans différents endroits tombent, s’évanouissent, se serrent et se poussent les uns les autres, créant ainsi une danse qui fait écho aux communications interrompues et à l’ignorance, ainsi qu’aux contradictions entre les pensées et les sensations émotionnelles et physiques. Les autres œuvres examinent les conséquences et les complications liées au suicide. La vidéo Suicidewarp suscite une réflexion sur l’expérience du suicide juvénile. Dans la performance Freitod – Interference with happy memories, différents points de vue sont abordés afin d’explorer les réactions au suicide tels que la tristesse, l’ignorance, le déni, les sentiments de culpabilité et la lutte vers l’acceptation. Cette performance expérimentale pour six danseurs fusionne des éléments du théâtre physique et grotesque, de la danse contemporaine et de la parole multilingue qui s’entremêlent. La performance sera documentée et transposée dans une installation vidéo après l’ouverture de l’exposition. Finalement, une cinquième œuvre intitulée Jeu de paume est une vidéo présentant un espace de quatre points de vue différents. Un jeu étrange entre plusieurs femmes s’y déroule alors que la caméra change régulièrement d’angle.

Originaire de Berlin, Bettina Hoffmann est basée à Montréal. Son travail a été présenté dans des expositions de groupe et solo en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche, au Royaume-Uni, en Roumanie, en Corée du Sud, aux États-Unis et au Canada. Ses expositions personnelles incluent, en autres, Drain, Oboro, Montréal, 2014 ; Émile, Art Gallery of Ontario, Toronto, 2009 ; Décalage, Prefix Institute of Contemporary Art, Toronto et Kristi Engel Gallery, Los Angeles, 2008 ; Le Mois de la Photo à Montréal, Dazibao, 2007.

From May 5 to June 18, 2016

Opening Thursday, May 5 at 6 pm
Performance (Physical theatre) at 7 pm 

Bettina Hoffmann’s work is located at the intersection of photography, sculpture, film, dance and theatre. She is choreographing movements of people in constructed spaces to facilitate the examination of the underlying mechanisms of social relations, conflicts and communication. Her work is developed and elaborated as performance as well as video installations while stressing the notions of representation through a mechanical eye.

For her exhibition at Occurrence, Hoffmann will be presenting five new video works that stem from these ideas. The first two, entitled Touch and Hold, are observing human relations. These video installations show people gathered in different settings falling, fainting, holding and pushing each other, creating a dance echoing disrupted communication and ignorance, as well as the conflict between reasoning and emotional and physical sensations. Other works will investigate the consequences and complications of suicide. The video Suicidewarp reflects on the experience of juvenile suicide. In the performance Freitod – Interference with happy memories, suicide is examined from diverse perspectives exploring reactions to suicide such as grief, ignorance, denial, feelings of guilt and the struggle of acceptance. Experimentally developed, this performance for 6 dancers merges elements of physical and grotesque theatre, contemporary dance and entwined multilingual speech. It will be transposed in the exhibition after the opening as a video installation.
Finally, a fifth work called Jeu de paume is the video observation of a space from four different points of view. While the camera view changes regularly a strange game between several women unfolds.

Originally from Berlin, Germany, Bettina Hoffmann is based in Montreal. Her work was exhibited in group and solo shows in Germany, the Netherlands, Austria, United Kingdom, Rumania, South Korea, the USA and Canada. Solo exhibitions include Drain, Oboro, Montreal, 2014; Émile, Art Gallery of Ontario, Toronto, 2009; Décalage, Prefix Institute of Contemporary Art, Toronto, and Kristi Engel Gallery, Los Angeles, 2008; and Le Mois de la Photo à Montréal, Dazibao, 2007.