• f f

    Occurrence fait relâche pour la saison estivale. Bon été !
    Occurrence is now closed for the summer. Have a great summer!

    De retour le vendredi 7 septembre
    Back on Friday, September 7

    5455 De Gaspé • espace 108
    Montréal, Québec
    H2T 3B3
    T 514.907.4535
    info@occurrence.ca

    Campagne de financement 2018
    Faire un don/Make a donation
    2018 Fundraising Campaign


    Occurrence reçoit une aide ponctuelle au programme Aide aux projets du Conseil des arts du Canada.

Eva Brandl | Entre/ACTE(s)

EVA Brandl

Eva Brandl | Entre/ACTE(s)
15 mars – 21 avril 2018

Vernissage le 15 mars 2018, dès 17h30


[English]

What we call wildness is a civilization other than our own. —D.H. Thoreau

Entre/ACTE(s) s’inscrit dans la continuité d’une réflexion sur la dimension subjective du réel. Le pouvoir évocateur de l’image et du lieu y est interpellé par la création d’associations mises en situation de réciprocité où réalité et fiction s’entrecroisent. L’oeuvre exposée propose une vision oblique des interprétations du monde naturel. Les photographies représentent des sujets surdimensionnés, situés à la limite du réel et du fantastique. Au carrefour du naturalisme, de l’ornithologie et de l’éthologie, ces images d’espèces aviaires interrogent notre relation au monde animal et à la nature, mais surtout, nous invitent à une remise en question de notre propre humanité. Elles nous conduisent à des représentations mythiques ouvertes sur une dimension poétique mettant en jeu le naturel et l’artifice, le vivant et le non- vivant. Dans un temps dilaté de la perception, la posture des spécimens représentés génère un sentiment d’attente et d’anticipation, laissant présager un événement imminent. La mise en espace qui associe des objets aux images est placée sous le signe d’une proximité intentionelle. Elle dévoile des relations qui marquent le lieu à la fois comme dimension imaginaire et comme réalité tangible. S’éloignant d’une représentation objective du naturel, le propos de l’oeuvre nous fait hésiter entre une figuration et une allusion à une image autre, métaphorique ou onirique. Il en résulterait une insistance du regard, par-delà le sujet représenté, vers un ailleurs imprécis, un locus imaginaire; un glissement d’une dimension sensible vers un au-delà de ce qui est donné à voir.

Dans son travail d’installation, Eva Brandl crée des mondes poétiques précaires en orchestrant des ensembles visuels qui proposent une saisie des choses entre divers niveaux de réalité. D’abord intéressée par le domaine du théâtre et de la scénographie, elle entreprend par la suite des études en arts visuels. Elle détient un baccalauréat en arts plastiques de l’Université Laval à Québec (1974), et une maîtrise en arts visuels de l’Université Concordia à Montréal (1979). Sa carrière comme artiste s’étend sur plus de trente ans, ponctuée d’expositions au Québec, au Canada et à l’étranger. Ses oeuvres font partie de collections dans des musées et des institutions à travers le Canada ainsi que de collections particulières. Elle compte parmi les membres actifs des premiers centres d’artistes à Montréal, entre autres Véhicule Art et la galerie Optica. En plus de résidences internationales, elle a participé à plusieurs conférences dans des universités canadiennes de même quà des événements et à des symposiums sur l’art et l’architecture.

Eva Brandl enseigne à la faculté des beaux-arts de l’Université Concordia et au Collège Marianopolis. Elle vit et travaille à Montréal.

Remerciements de l’artiste: CUPFA, l’Association des chargées de cours de l’Université Concordia, pour son généreux soutien.