• f f

    FERMETURE TEMPORAIRE

    TEMPORARY CLOSED

    5455 De Gaspé • espace 108
    Montréal, Québec
    H2T 3B3
    T 514.907.4535
    info@occurrence.ca

    Campagne de financement 2019
    Faire un don/Make a donation
    2019 Fundraising Campaign

    Occurrence reçoit une aide ponctuelle au programme Aide aux projets du Conseil des arts du Canada.

Vivian Gottheim | Les inéluctables

DSCN4990.JPG

Vivian Gottheim | Les inéluctables

15 septembre – 7 novembre 2020

Vernissage : mardi 15 septembre 2020, dès 16h00

Dans le cadre de notre 30ème anniversaire, nous invitons tout au long de l’année dans la programmation des Inéluctables, des artistes qui ont su contribuer à la diversité des pratiques exposées à Occurrence depuis son ouverture en 1989. Ce programme se poursuit avec Vivian Gottheim qui, en mars 2013, présentait à Occurrence l’exposition DIA. 

Démarche

Centrée sur le dessin et la peinture, la pratique de Vivian Gottheim explore les symboles  culturels et environnementaux comme des métaphores de la force et de la fragilité de la vie. Elle se sert des notions de répertoriage, d’inventaire et de fragmentation, tout en se concentrant sur la réactivation poétique des emblèmes, des signes, des codes, ainsi que le vital chez l’animal, le végétal et le minéral. 

Engagée dans un processus de recherche de l’image et du mouvement, elle incorpore aussi la photographie et la vidéo dans son travail. Ses projets se déploient souvent à longue échéance, comme par exemple Série Emblèmes 1993-1999, Soft Shapes 2002-2008 et Composition pour mille codes 1999-2020. 

Actuellement, Vivian Gottheim se consacre à Marines, un ensemble de dessins et de peintures débuté en 2014.

« Depuis toujours, j’arpente des bassins de marée dans les littoraux des zones côtières maritimes. Jeune, je m’adonnais à la cueillette des mollusques formés au creux des rochers et je me réjouissais simplement de comprendre le ressac et en vivre son mouvement. Plus tard, sensibilisée comme plusieurs par l’état de santé de l’environnement marin, l’activité du tide-pooling a donné lieu à d’autres types d’expériences. Marines en est un exemple. La relation entre les espaces construits et les territoires existentiels est au centre de cette recherche.»

Les dessins de cette exposition à Occurrence sont montrés en primeur. Ils ont été élaborés de 2014 à 2016 à partir de photographies du paysage, de la faune et de la flore maritime observés par l’artiste sur les côtes du Pacifique et de l’Atlantique, ainsi que sur le bord du fleuve Saint-Laurent. Sauvages, naturels et mutants, ces vastes domaines révèlent assurément des empreintes qui nous informent sur notre relation évolutive avec l’environnement. C’est cette quête de sens qui a motivé Vivian Gottheim à essayer d’atteindre la substance essentielle des sujets photographiés. Elle a procédé en dérobant chacune des images méticuleusement jusqu’à atteindre leur structure première. Les représentations sont devenues purement linéaires, épurées et quasi transparentes. Transformées, les photographies initiales apparaissent maintenant en forme d’images tissées par une myriade de vaisseaux connecteurs qui semblent décrire une existence fragile; les traits d’encre attestant un parcours méditatif en vue de reconnaitre la réalité de ces éléments vulnérables tout en déclenchant un état d’esprit intimiste et atemporel des territoires choisis.

 

Biographie

Vivian Gottheim (São Paulo) vit à Montréal. Elle détient un baccalauréat en arts visuels de la Fundação Armando Álvares Penteado (FAAP) à São Paulo, une maitrise en arts visuels de la Syracuse University et un doctorat en arts visuels de la New York University. Au long de son cheminement artistique elle a reçu des bourses d’études – Fulbright, É.U. et Capes (Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior), Brésil – ainsi que plusieurs bourses de recherche et création du Conseil des arts et des lettres du Québec. Son travail a été présenté dans un grand nombre d’institutions et de galeries d’art, notamment à Montréal, à Québec, à Toronto, à New York, à Washington, à Londres, à Toulouse, à São Paulo, à Cali, ainsi qu’à Trento e Rovereto, Italie. Son travail a été également publié à Paris et à Berlin. Ses œuvres font partie de diverses collections publiques, particulièrement celles du Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Banque Nationale du Canada, de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec, de Loto Québec et de collections privées. Ses réalisations produites dans le cadre de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement du gouvernement du Québec se retrouvent dans quelques institutions au Québec, donc dans les écoles publiques de Montréal.