• f f

    La Galerie est ouverte du mardi au samedi de midi à 17 h— Bienvenue !

    The Gallery is open Tuesday to Saturday, noon to 5 pm —Welcome !

    5455 De Gaspé • espace 108
    Montréal, Québec
    H2T 3B3
    T 514.907.4535
    info@occurrence.ca

    Campagne de financement 2021
    Faire un don/Make a donation
    2021 Fundraising Campaign

    Occurrence reçoit une aide ponctuelle au programme Aide aux projets du Conseil des arts du Canada.

Céline Huyghebaert | Un cas particulier / A specific woman

CH_Antonyme_210222-V2_2x3

CH_Antonyme_210222-V2

Céline Huyghebaert

Un cas particulier / A specific woman

18 mars – 24 avril 2021

Vernissage : afin de respecter les mesures sanitaires actuellement en vigueur, les vernissages sont malheureusement annulés pour l’instant.

 

Chère XXXXXXX,

J’ai bien reçu tes lettres. Certaines sont arrivées ouvertes, et je ne peux pas m’empêcher d’avoir peur que quelque chose en soit tombé. Je t’avoue que je les manipule avec un soin relatif malgré leur fragilité. Non pas parce que j’en mets en doute la valeur, mais parce que tu ne me pardonnerais pas de me laisser intimider par leur beauté. Tout ça pour te dire que j’ai enfin fini de les trier. J’ai attribué à chaque fragment un thème avant de l’épingler ou de le coller sur les murs de ma chambre. Je vis et dors dans tes «paysages», tes «silences», tes «fragments de corps», tes «abris», tes «voix», tes «noirs», tes «soins», tes «effets d’ombre et de lumière». 
Nommer ton travail me fait peur. Comme toi, je pense que seuls les morts ont une identité stable que l’on peut facilement circonscrire, mais je n’ai pas trouvé d’autres moyens que ces catégories pour archiver ton travail. Récemment, je suis retombée sur une conversation dans laquelle Marguerite Duras proposait de nommer « suppressions » les trous, les blancs, les retraits que l’on opère dans les œuvres. Je trouve que ce terme va parfaitement à ce que tu essayes de faire. Ce n’est pas un hasard si c’est Duras qui nous offre ce mot, alors qu’elle nous accompagne depuis nos premiers échanges. Si je m’écoutais, je te proposerais de faire de tes suppressions une exposition. Elle serait telle que tu l’as décrite dans une de tes lettres. C’est, il me semble, la seule façon de surmonter la tentation de remplir les trous de ton histoire.

Réponds-moi vite et sincèrement,

Céline Huyghebaert

 

Une correspondance avec Anna Banana, Anna-Jane McIntyre, Andrée-Anne Dupuis Bourret, Angela Grauerholz, Anne-Marie Proulx, Annie Conceicao-Rivet, Barbara Claus, Camille Lamy, Carol-Ann Belzil-Normand, Caroline Ariane Bergeron, Caroline Boileau, Catherine Aboumrad, Celia Perrin Sidarous, Charlotte Biron, China Marsot-Wood, Cindy Dumais, Claire Savoie, Clarice Lispector, Dominique Sirois, Emmanuelle Jacques, Gabriele Münter, Geneviève Massé, Helena Martin Franco, Heidi Barkun, Jacinthe Loranger, Janie Julien-Fort, Jenny Lin, Jocelyne Thibault, Judith Bellavance, Julie Delporte, Julie Hétu, Katherine Melançon, Marie-Douce St-Jacques, Marie-Laure S. Louis, Marion Paquette, Maryse Goudreau, Mathilde Forest, Maude Arès, Maude Pilon, Mélissa Longpré, Mimi Parent, Nadège Grebmeier Forget , Nicole Panneton, Pascaline Knight, Pavitra Wickramasinghe, Rachel Echenberg, Sandra Volny, Sarah Boutin, Sarah Madgine, Shazia Ahmad, Stéphanie St-Jean Aubre, Sophie Jodoin, Véronique Levesque-Pelletier, Virginie Fauve, Xénia Lucie Laffely, Yen-Chao Lin, Zelda Fitzgerald

Remerciements : Bourse Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain, Conseil des arts du Canada, Artexte

www.fadingpaper.ca