• f f

    La Galerie est ouverte du mardi au samedi de midi à 17 h— Bienvenue !

    The Gallery is open Tuesday to Saturday, noon to 5 pm —Welcome !

    5455 De Gaspé • espace 108
    Montréal, Québec
    H2T 3B3
    T 514.907.4535
    info@occurrence.ca

    Campagne de financement 2021
    Faire un don/Make a donation
    2021 Fundraising Campaign

    Occurrence reçoit une aide ponctuelle au programme Aide aux projets du Conseil des arts du Canada.

Marie-Claude Bouthillier | Nature morte à la Marionnette

marinette_bouthillier_1 copie

image : Yan Giguère, Marinette, septembre 2021.

Marie-Claude Bouthillier

Nature morte à la Marionnette

4 novembre – 18 décembre 2021

Vernissage : afin de respecter les mesures sanitaires actuellement en vigueur, les vernissages sont malheureusement annulés pour l’instant.

En 2016 j’ai créé une marionnette à ma ressemblance et j’ai commencé à la filmer et à composer de courtes scènes avec elle pour m’amuser. Au fil de mes explorations, le jeu avec elle s’est imposé comme une activité de création. Il y avait toujours un nouveau thème à aborder, une nouvelle mise en situation à tenter. En début de 2017 j’ai décidé de l’inclure dans le projet Cartes sur table sur lequel je travaillais alors en l’insérant comme une mise en abîme dans l’installation. Tout comme Cartes sur table avec Marinette (MACLAU 2018 et MBAM 2020), Nature morte à la marionnette (Occurrence 2021) est un assemblage de courtes saynètes. Marinette, la marionnette, se déplace et évolue dans des environnements qui déclinent les orientations de ma pratique en peinture. Chaque fragment se passe dans un décor spécifique : rappel de Dans le ventre de la baleine (2010), de Matière à tableau (2019), cumul de motifs abstraits, fragments d’autoportraits, ou évocations de l’espace d’atelier. Chaque saynète est crée à la pièce, à partir d’un canevas de base sur lequel j’improvise en cours de tournages préliminaires, et s’écrit en procédant par essai erreur, jusqu’à ce que j’ai un texte dont je ne dérogerai plus pour les prises ultimes. Le décor se construit de même. C’est très rudimentaire comme tournage, j’active la marionnette et je la fais parler (prise de son simultanée) en même temps que je filme, la caméra étant placée entre elle et moi, à la limite de son décor. Dans Nature morte à la marionnette, Marinette aborde l’histoire de l’art, fait quelques métaphores animalières, commente la vie de l’artiste et pratique les arts oraculaires. Il y est question de Fontaine de Marcel Duchamp, de la pèche au vieux poisson, de Manifesto de Julian Rosefeldt, de la gestion de la matière, de Faust, et de quelques autres sujets pertinents. La vidéo est présentée avec un mobilier/sculpture permettant de s’assoir pour assister à la séance. La matière, le format, la disposition et les proportions de l’ensemble évoquent à la fois le castelet de marionnettes et le cimetière. Deux petits tableaux sortis de la vidéo complètent l’arrangement.

Biographie
La pratique de Marie-Claude Bouthillier englobe la peinture, l’installation, la création de jeux de cartes et la vidéo. Ses œuvres ont été présentées dans les grandes institutions québécoises, dont le Musée d’art contemporain de Montréal, le Musée national des beaux-arts du Québec, le Musée des beaux-arts de Montréal et le Musée McCord. Elle est lauréate des prix Ozias-Leduc (2013) et Louis-Comtois (2011) et détient une maîtrise de l’Université du Québec à Montréal (1997). Marie-Claude Bouthillier vit et travaille à Montréal.

Remerciements : Yan Giguère, Michel Giroux, Bertrand Chénier, Louise Mercille, Atelier Clark, Conseil des arts et des lettres du Québec, Occurrence.